28/05/2009

Margaux

 

 

dyn001_original_132_107_gif_48114_891fb6f25b41ff985f6aa19aa44b84c7

 

Margaux dont j'ai déjà posté un poème

sur le blog auquel vous pourrez acceder

en cliquant sur la licorne ci dessus,

m'a gentimment permis de transmettre

d'autres poèmes, je vous fait part

pour commencer d'une petite histoire

qu'il lui est arrivée et qui vous

permettra de la connaitre un peu mieux,

ce texte a été écrit il y a deux ans

dyn001_original_132_112_gif_48114_141472136d00cc4fbb2aa651d50c829c

 
Je m’appelle Margaux, j’ai 9 ans. Je suis

 atteinte d’une myopathie à bâtonnets qui

 me gêne beaucoup pour courir, Avec le

 soutien de mes parents et l’aide  de ma

 kinésithérapeute, j’ai acquis la marche

 à l’âge de cinq ans.

Ma passion se sont les animaux. Quand

je suis née ma mère avait une chienne

du nom de Laïka.

dyn001_original_132_112_gif_48114_b4484306f0bbe292a6d1e1765141dfe9

Voici comment Laïka m’a sauvé la vie

 lorsque je ne pouvais pas encore marcher.

 Sans elle je ne serais peut être pas là

 entrain de vous conter cette histoire

 vraie.Nous étions logés à la gare de

 Longpré-les-corps-saint. C’était un jour

 ou le soleil brillait, ma mère m’avait

 installé sur une couverture, puis elle

 est partie faire du jardinage dans le

 talus, ma chienne, elle courait dans le

 jardin. Il y avait un bassin où vivait

 des poissons rouges et devant le bassin

 un gros rocher. Ma mère était

 tranquillement dans le jardin, quand

 soudain Laïka à fait une chose qui

 habituellement n’a pas le droit de faire :

 Aller dans le jardin à coté de maman qui

 plantait des graines. Elle n’arrêtait pas

 d’aboyer. Maman lui a dit plusieurs fois

 « va t’en ! ». Elle a essayé tant bien

 que mal de la chasser mais elle revenait

 toujours et aboyait de plus belle.

dyn001_original_132_112_gif_48114_af8254dc59a8970263ca1abfaba104fe

Quand maman, (qui avait le dos tourné

 a voulu se retourner pour chasser Laïka

 une bonne fois pour toute, elle a compris

 pourquoi sa chienne était revenue ici et

 pourquoi elle aboyait tant : Sur la

 couverture ou elle m’avait installé, il

 n’y avait plus personne. Elle m’aperçut

 derrière le plus gros rocher a deux doigt

 du bassin. Maman s’est précipitée sur moi

 et m’a remise sur la couverture. Et c’est

 ce jour que l’on a su que je pouvais me

 déplacer à quatre pattes !!! Quand à Laïka

 elle a été récompensée. Malheureusement

 elle est partie au paradis quelques années

 après et c'est pour cela que je vous écris

 se livre en hommage.Nous avons racheté un

 berger allemand appelé Ulys. Qui sait peut

 être que lui aussi accomplira quelque

 chose de formidable !!!

Fin

dyn001_original_132_107_gif_48114_1c30ed31e1d3a39b47be126f79ce7664

 

15:15 Écrit par Charisma dans Poèmes de Margaux | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

histoire vraie je suis l'arrierre gd mere de Margaux aussi puis je dire que l'histoire du sauvetage avec Laika est bien reelle bisous ma margoulette

Écrit par : dheilly | 07/12/2009

merci a Snooka merci a snooka et sa maman pour faire connaitre tout les jolies poemes de margaux

Écrit par : dheilly | 07/12/2009

Les commentaires sont fermés.