04/10/2006

Des blogueurs rémunérés pour faire de la publicité

 

 

Vig-Rose3

 

Des blogueurs rémunérés pour faire de la publicité

 

L'américain Payperpost vient de lever 3 millions de dollars. Il rétribue les créateurs de blogs pour écrire des billets positifs sur des sociétés en quête de publicité.

Les blogs seraient-il en passe de devenir le 5 eme pouvoir ? Hommes politiques ou annonceurs en quête de publicité et maintenant financiers semblent le penser. Payperpost, une société américaine qui paye les blogueurs pour écrire des billets positifs sur ses clients, vient de lever 3 millions de dollars. Les capital-risqueurs Inflexion Ventures, Villages Ventures et Draper Fischer Jurvetson ont été séduits par son modèle économique peu ordinaire.

Tout comme sa maison mère, l'agence de communication Mindset, Payperpost est rémunéré par les annonceurs pour créer du buzz autour de leur marque sur la Toile mondiale. Plutôt que de faire une classique campagne, la société utilise les forces vives des blogueurs, qu'elle paye à son tour. Un système tout bénéfice pour ces derniers: «Vous construisez du trafic, gagnez des places dans le classement de moteurs de recherche [qui dépend en partie du nombre de sites ou de liens qui pointent vers une URL, NDLR], syndiquez du contenu, etc»

Pour être rétribué, le chroniqueur doit au préalable s'inscrire sur le site. Une fois sa demande validée, il a accès à un panel de propositions éditoriales. Elles lui présentent le thème imposé, ainsi que l'argent qu'il peut espérer toucher pour sa contribution. Il peut, par exemple, pour 4 dollars disserter sur les téléphones dotés de caméras ou bien sur le charme touristique de Londres pour 2,50 dollars. Les annonceurs ont la possibilité de guider la prose des blogueurs en spécifiant quels types d'informations ils souhaitent trouver. Enfin, chaque billet est soumis et validé par Payperpost. La société limite le nombre de posts rétribués par inscrit à trois par jour.


Le culte du secret

Difficile de savoir combien de blogueurs ont succombé au phénomène depuis la création du service en juillet dernier. Tout comme de connaître le nom des clients de la société. Ou encore d'obtenir le prix d'une telle campagne pour les annonceurs.

Certains accusent Payperpost de pervertir la blogosphère. Pour Christophe Grébert, blogueur et créateur de monputeaux.com, le risque est minime: «Quand quelqu'un blogue sur Internet et qu'il arrive à obtenir une certaine audience c'est parce qu'il a de la crédibilité auprès d'une communauté. Cette confiance est longue à gagner. Si l'on découvre qu'il poste des billets pour de l'argent, l'écho négatif sur le Web serait tel qu'il perdrait toute audience. Les blogueurs qui ont acquis une certaine renommée ne sont pas prêts à prendre un tel risque»

 


23:43 Écrit par Charisma dans Infos Diverses | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.