10/09/2006

07/09/06 : Natascha Kampusch témoigne

 

 

 

 

07/09/06 : Natascha Kampusch témoigne


Natascha Kampusch, cette jeune autrichienne qui avait réussi à s'échapper après avoir été séquestrée durant huit ans dans un pavillon près de Vienne, a donné sa première interview télévisée mardi soir à la télévision publique autrichienne. La jeune fille agée aujourd'hui de 18 ans y évoque notamment son enlèvement, son quotidien dans la cache de 6 mètres carrés.


"J'étais chlostrophobe dans ce petit espace, j'ai tapé souvent avec mes poings contre le mur, en espérant que quelqu'un puisse(.. m'entendre .) s'il ne m'avait pas permis d'aller dans la maison pour bouger un peu plus, peut-être que j'aurais sombré dans la folie". "J'étais obsédée par la fuite (...) je ne pouvais rien risquer (...) il était paranoïaque, il voulait toujours que je marche devant lui, pas derrière, pour m'avoir toujours à l'oeil" déclare-t-elle à propos de son ravisseur. Elle dit aussi : "Je n'ai pas ressentie de la solitude. J'avais de l'espoir et croyais à l'avenir".


Quand ses relations avec son ravisseur Wolfgang Priklopil sont abordées, elle répond : "Je me suis sentie plus forte (...) Il avait une personnalité instable". Mais elle ajoute aussitôt : "Je préfère ne pas parler beaucoup de M. Prilopil parce qu'il n'est pas là pour se défendre". Les questions plus intimes, et notamment celle d'éventuelles relations sexuelles avec Priklopil, n'ont pas été abordées, d'un commun accord.


Plus de 400 demandes d'interviews ont été adressées à la jeune femme, dont aucune image n'avait été diffusée depuis son évasion. Face à cette pression médiatique, Natascha Kampusch a finalement choisi de se montrer, les cheveux simplement couverts d'un châle. Une précaution qui doit lui donner les moyens de changer d'apparence si, plus tard, elle le désire.


Aujourd'hui, Natascha Kampusch a des projets plein la tête : "J'aimerais beaucoup voyager, j'ai rêvé d'une croisière avec ma famille (...) de fair un vrai beau voyage". En ce qui concerne son avenir professionnel : "Je suis encore ouverte à tout. De la psychologie, au journalisme, en passant par le droit je pourrais tout imaginer. Mais j'ai deux projets : l'un pour des femmes au Mexique, enlevées, torturées et violées, et un autre pour les gens qui ont faim en Afrique, parce que je sais ce qu'est la faim"


 
Rappel des faits


Natascha Kampush s'est présentée à la police mercredi 23 août, alors qu'elle avait été enlevée en 1998, à l'âge de 10 ans sur le chemin de l'école. A l'époque, sa disparition avait bouleversé l'Autriche. Agée de 18 ans aujourd'hui, Natasha Kampusch a passé tout ce temps, sequestrée sous un garage d'un pavillon.


Pour atteindre la planque, il fallait ramper par un petit passage de moins d'un mètre. Elle a vécu dans une pièce de 5 mètres carrés, qui faisait office de chambre, bureau et de cabinet de toilette. Pendant sa captivité, l'adolescente pouvait lire, écouter la radio, regarder la télévision, mais n'a quasiment jamais quitté sa cellule.


Après avoir indentifié la victime, la police a immédiatement mis en place un dispositif de grande ampleur pour tenter de retrouver le ravisseur présumé. Finalement son corps a été retrouvé à Vienne le soir même. Ce technicien électricien de 44 ans, s'est suicidé en se jetant sous un train


 

21:08 Écrit par Charisma dans Infos Diverses | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.